21/10/1914 – Lettre de Camille à Denis

Camille vit à La Rochelle, chez sa sœur Émilia. Il a trouvé du travail à la gare de La Rochelle. Dans le même temps, il a été reconnu apte au Conseil de révision. Il s’inquiète pour la sécurité de son oncle et tuteur, car des bombes sont régulièrement larguées sur Paris.
Mon cher oncle,
Excusez-moi si je ne vous ai pas écrit plus tôt, mais étant cycliste à la gare, j’arrivais très fatigué de ma journée, le soir ; alors je remettais au lendemain et les jours se sont écoulés ainsi. Maintenant je travaille aux bureaux de la grande vitesse. Le travail n’est plus aussi fatigant, aussi je m’empresse de vous écrire.
Une chose qui m’étonne, c’est que vous n’ayez pas reçu, dites-vous, aucune nouvelle de moi depuis mon arrivée à La Rochelle. Je vous ai cependant écrit une lettre quelques jours avant mon entrée à la gare. C’est Émilia qui l’a mise elle-même à La Poste.
Je suis donc employé à la gare voici bientôt un mois, au traitement de 3 francs par jour. Nous sommes payés tous les 15 jours et j’ai déjà touché 65 francs.
J’ai passé le Conseil de révision le 7 octobre et ai été reconnu bon pour le service armé
e. J’ai immédiatement écrit au Commandant de mon arrondissement, ainsi que le comportait votre lettre, en demandant mon incorporation au 124e de ligne à Laval.
Nous avons de temps en temps des nouvelles de Maxime et de Charles, mais Jeanne reste dans le plus profond silence avec nous.
J’espère que vous vous portez bien et que le départ de Maxime n’altérera pas trop votre santé. Je désirerais arriver à Laval avant son départ pour le front.
Tout le monde ici est en bonne santé. Il est définitivement décidé par l’ingénieur qu’Émile restera à La Rochelle.
Lorsqu’il y aura du nouveau ici, je vous le ferai savoir immédiatement. Il faut espérer que l’on finira par enrayer le vol des bombes sur la capitale, car vous n’êtes jamais en sécurité avec ces appareils.
Je vous embrasse affectueusement ainsi que cousine. Votre neveu, Camille Zaleski.
Tout le monde ici se joint à moi pour vous envoyer d’affectueux baisers.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s