08/03/1915 – Lettre de Marius à Camille

Premier courrier de Marius, l’aîné de la fratrie. En garnison depuis novembre 1914, il finit par être réformé le 10 mars 1915 en raison d’une maladie de cœur.
Hôtel des Voyageurs, Étaules,
Mon cher Camille,
J’ai appris par mon oncle et Émilia que tu étais à Pontarlier. Je savais bien que tu étais de la classe 1915, mais j’ignorais ton lieu de garnison.
J’ai été moi aussi appelé le 29 novembre dernier au 69e de ligne à Nantes où j’ai été envoyé au 64e à Ancenis. Me trouvant malade, par suite des fatigues du métier militaire, j’ai été réformé le 10 du présent mois [février] pour une maladie de cœur [insuffisance aortique]. J’ai été bien près de partir au front, car j’ai été habillé.
Tu ne partiras sans doute pas avant la fin de mars ou même les premiers jours d’avril. D’ici ce temps, je ne sais ce qui se passera, mais enfin, s’il faut que tu partes, je suis sûr que tu iras d’aussi bon cœur que Charles et Maxime.
Je t’embrasse de tout cœur, ton frère Marius.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s