01/04/1915 – Lettre d’Émilia à Camille

Émilia supplie Camille de lui écrire lorsqu’il sera au front, même le petit mot « Suis en bonne santé » lui suffira. De lettre en lettre, elle dévoile de plus en plus l’angoisse qui l’oppresse. 
La Rochelle,Emilia, fille de Marian Zaleski
Mon cher Camille,
J’ai reçu ta dernière lettre. Ne me laisse dorénavant moins longtemps sans nouvelles, surtout lorsque tu seras sur le front. Jusqu’à maintenant je te savais à l’abri, mais maintenant que tu seras au danger je m’inquiéterais si je ne reçois pas de nouvelles. Promets-moi de m’écrire une fois par semaine. Si tu n’as pas beaucoup de temps, envoie-moi une carte « Suis en bonne santé », tout simplement. Cela me suffira pour me tranquilliser.
Petit Riquet et Dédé t’embrassent. Ils sont diables au possible. Le plus petit n’est pas le moins. Dimanche Dédé a passé toute sa soirée à t’écrire, il a mis ses gribouillages dans une enveloppe et voulait à toute force la mettre dans la boîte aux lettres. Nous lui avons dit qu’on ne mettait les lettres que le matin.
Nous sommes tous ici en bonne santé. Nous pensons bien à toi et attendons le moment où nous nous reverrons. Je t’embrasse bien affectueusement. Ta sœur, Émilia.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s