22/04/1915 – Lettre d’Émilia à Camille

Émilia, comme sa sœur Jeanne, forme des vœux contradictoires pour Camille : « fais ton devoir et soit prudent ».
La Rochelle,Emilia, fille de Marian Zaleski
Mon cher Camille,
J’ai reçu ce matin ta lettre et j’ai été très heureuse de recevoir de tes nouvelles. Maintenant que tu vas être exposé, écris-moi régulièrement. Nous pensons bien à toi, à ce pauvre Charles qui a passé tout l’hiver dans les tranchées, au pauvre Maxime.
Ici rien n’est changé. Émile est toujours là et maintenant il ne partira pas, car on a rappelé les employés de chemin de fer qui sont dans les dépôts.
Petit Dédé est à Aumagne. Il est bien intéressant. Petit Kéké marche seul depuis 15 jours, il trotte maintenant toute la journée. Il est très amusant.
Fais bien ton devoir mon cher Camille, mais ne t’expose pas inutilement. Songe que tu as de la famille qui sera au retour de cette guerre heureuse de t’embrasser. Émile et petit Kéké se joignent à moi pour t’embrasser affectueusement. Ta sœur, Émilia.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s