27/06/1915 – Lettre de Camille à Denis

Encore un contre-ordre ! Camille ne part plus au 158e RI, mais il est caserné à Paris. Plus étonnant, alors qu’il était habillé de neuf, on l’a complètement déséquipé. Étant libre de ses mouvements, Camille espérait voir son oncle à son domicile, mais celui-ci est toujours au Vésinet (allée du Levrier), en visite chez les Birmann.
Portrait de CamilleParis, 20e arrondissement,
Mon cher oncle,
Je suis maintenant à Paris au 4e Zouave, 3e Compagnie, caserne des Tourelles, 20e arrondissement. Nous étions prêts à partir au 158e le vendredi 26 à 5 heures lorsqu’un contre-ordre nous est parvenu jeudi dans l’après-midi. On nous a donc entièrement déséquipés et nous sommes partis vendredi à 11 heures pour Rosny-sous-Bois, puis Paris.
Je suis allé Boulevard Saint-Michel, hier soir. Bien entendu je n’ai trouvé personne, mais la concierge m’a donné votre adresse. Vous me préviendrez donc, je vous prie, de votre rentrée à Paris, afin que je puisse aller vous voir, si toutefois je suis encore là.
J’espère que vous êtes tous deux en bonne santé, la mienne est excellente.
Mes civilités à M. et Mme Birmann et recevez ainsi que ma cousine de bons baisers de Camille.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s