07/10/1915 – Lettre de Camille à Denis

Dans les tranchées, coups de canon le jour, fusées la nuit. Camille dit s’y habituer. Vraiment ? Il s’extasie sur la mer, les vagues qui viennent mourir à ses pieds… Soulagement peut-être ou satisfaction : il combattra aux côtés de son meilleur ami Bador. 4 jours en 1ère ligne, 4 jours de repos. Et ainsi de suite jusqu’à une éventuelle permission. Ce n’est pas encore pour Camille, contrairement à Charles qui vient le voir en vélo. Il attend sa permission depuis des mois.
Portrait de Camille Du front, Oostduinkerke (Belgique)
Chers parents,
Je suis définitivement classé à la 7e escouade avec René Bador. Nous couchons à côté l’un de l’autre. Nous sommes au repos jusqu’à demain soir, ensuite dans les tranchées de 1ère ligne pendant 4 jours, car nous faisons 4 jours de 1ère ligne, 2e ou 3e ligne, puis 4 jours de repos.
J’espère voir Charles cet après-midi.
Albert est au même bataillon que moi à la 43e Compagnie. Je le vois chaque jour.
Je vous remercie pour toutes les bontés que vous avez eues pour moi. Je vous en garderai une reconnaissance durant toute ma vie.
Les premiers instants m’ont paru drôles : le canon dans la journée et les fusées la nuit. Mais maintenant, j’y suis totalement habitué. Nous sommes tout au bord de la mer. La journée est superbe, les vagues viennent mourir presque à nos pieds. La nourriture est bonne, vin tous les jours.
Bons baisers chers parents, votre neveu qui vous aime. Camille.
Bonjour à Rose.
Mon bon souvenir à Mademoiselle Blanche.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s