18/10/1915 – Lettre de Camille à Denis

Camille écrit dans les tranchées. Il parle du temps qu’il fait, du brouillard et des belles après-midi d’automne, et des feux d’artifice incessants offerts par le camp adverse.
Portrait de Camille Le front, Oostduinkerke (Belgique)
Chers parents,
Voici encore 2 jours de tranchées de tirés. Encore 2 autres. Les nuits commencent à devenir fraîches maintenant. Un épais et froid brouillard s’élève le matin vers 1 heure environ et persiste jusque vers 9 heures. Le reste de la journée est belle, nous avons de superbes après-midi d’automne.
Enfin, on ne s’ennuie pas de trop tous en commun ; nous avons l’agrément fréquent d’un joli feu d’artifice.
J’espère voir Charles jeudi ou vendredi prochain.
Je suis en bonne santé. J’espère qu’il en est de même pour vous. Je vous embrasse affectueusement. Bien à vous. Camille.
Et mon camarade, il doit s’ennuyer maintenant. Est-il toujours sur la tablette à côté du piano ?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s