09/11/1915 – Lettre de Camille à Denis

Camille se libère dans cette lettre qu’il fera parvenir à son oncle par l’intermédiaire d’un camarade. Ne transitant pas par la Poste, elle ne sera pas censurée. Et il ne se prive pas d’expliquer avec moult détails ce qu’il fait, où il se trouve et les sites où sont établis les camps. Savoir placer sur une carte l’endroit où se bat l’être cher ne le fera pas revenir plus tôt, certes ; mais cela apaise sans doute et donne cette impression de connexion avec l’autre. Camille l’a bien compris et se fait un plaisir de tout raconter par le menu de ses faits et gestes. Il annonce aussi qu’il s’est fait photographier avec sa compagnie et qu’il leur adressera la photo.
Portrait de Camille Le front (Belgique)
Chers parents,
Je vous fais parvenir cette carte par un camarade de mon escouade : Banoun. C’est un Algérien, brancardier de la Compagnie, très aimable. Je puis donc, sans crainte de représailles, vous expliquer les emplacements que nous occupons. En ce moment, nous sommes à Coxyde-Bains jusqu’à ce soir, le 9/11. Ensuite, nous montons aux tranchées, à Beacon, pour 4 jours (Beacon est une seconde ligne de résistance qui se trouve sur le bord de l’Yser). Nous n’y sommes pas mal, mais c’est un endroit passablement bombardé. Ensuite, nous irons passer 4 jours de repos au camp de Mitry (c’est un camp composé de baraquements qui se trouve entre Oostdunquerque ville et Oostdunquerque Bains, à 300 ou 400 mètres du camp des marins où se trouve Charles. Le malheur est que nos jours de repos ne concordent pas toujours ; de sorte que je ne puis voir Charles qu’une ou deux fois par mois. De là, nous remonterons de nouveau aux tranchées en 1ère ou 2ème ligne en face Lombartzyde, à environ 300 mètres au devant et à 800 mètres plus en avant de Nieuport-Bain. Nous revenons ensuite à Coxyde-Bains passer 4 jours de repos, et ainsi de suite.
J’ai assisté à 2 bombardements sérieux depuis que je suis ici. On s’habitue aux bruits des obus, on n’y fait plus attention.
Maintenant, vous serez exactement où je me trouve et quelle vie je mène. Vous pouvez voir qu’on en revient, du moins j’y compte en revenir. Encore cinq mois et ma permission de six jours.
Nous nous sommes fait photographier à Coxyde-Bains. L’épreuve est faite. Je vous enverrai cette photo dès que je l’aurais.
Bons baisers, chers parents. Bien à vous. Camille.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s