17/12/1915 – Lettre de Camille à Denis

Camille accuse réception de son colis, et notamment la recharge d’alcool solidifié qu’il n’a pas pu trouver au front. IL évoque Charles qui est reparti cette fois-ci pour Cherbourg et de Émile et Émilia qui l’ont encore — il semble que cela devient une habitude — manqué.
Portrait de Camille Le front (Belgique)
Chers parents,
J’ai reçu votre petit colis contenant la boîte de recharge d’alcool solidifié et le crayon encre, je vous écris même avec celui-ci. Je vous en remercie beaucoup, vous êtes bien bon pour moi. On nous a remis, à chacun, deux paquets de cigarettes algériennes : cadeau de Noël de l’Algérie et Tunisie pour ses zouaves. Nous avons en outre un gros stock de paquets de tabac à distribuer.
Charles doit être à Cherbourg maintenant. Émile et Émilia ne perdront donc jamais la malchance d’arriver après le départ de celui et ceux qu’ils veulent voir. J’espère que vous êtes en bonne santé. La mienne est bonne. Il fait bien froid ici. Je vous embrasse affectueusement. Bien à vous. Camille.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s